Un jour d’enfer. L’UE fait semblant

10277747_337498799731381_7622905433204901095_n

Félicitation aux aveugles, aux borgnes aux abstentionnistes.

Bravo les partis politiques, bravo les médias… La nature de cette campagne n’a pas été démocratique. On a tenu et on continue de tenir sur l’Europe des discours qui ne correspondent pas à la réalité de ce qui est fait et de ce qu’il est actuellement permis de faire.

Personne n’assument et tout le monde fait semblant. j’entends l’intellingentsia minimiser le phénomène attent on la phase suivante (montée de la violence) pour bien nous « sécuriser » ?

Chez nous comme ailleurs les partis ont fait une campagne nationale avec comme seule vision leur tambouille qui n’interesse personne. Bonjour la démocratie représentative…

C’est bien de demander aux Français ce qu’ils pensent ce serait mieux de leur donner les moyens de penser…

Un jour d’enfer

10390968_337630266384901_1797103334691636331_nJ’arrive pas à m’y faire, j’ai passé une journée de merde sans pouvoir planifier quoi que ce soit.

Je me dis que les Français n’ont peut-être pas envie, après tout, de connaître la vérité sur ce qui se passe. Et refusent même en toute bonne foi d’y croire lorsqu’ils l’ont sous les yeux.

Camouflage en bleu blanc rouge, c’est pas si grave, vivement le Mundial… Pas de justice, ni de moralité à chercher dans tous ça, comme si c’était écrit.

Les vautours décrivent des cercles autour du vide. Ils attendent que les coeurs s’arrêtent.

Quant à moi, je suis un peu comme le mec assis sur la photo avec au premier plan le FN et l’UMP qui se roulent des pelles…

Jean-Marie Dinh

Voir aussi : Rubrique Politique, Européennes : le PS et l’UMP menacés par un séisme présidentiel, Politique localeMunicipales : Dans le Gard, victoire du FN à Beaucaire, défaite à Saint-Gilles, rubrique Société, Société civile, Vauvert. Festival contre les discriminations, Rubrique Rencontre, Alain Hayot la contre offensive,

5 réflexions au sujet de « Un jour d’enfer. L’UE fait semblant »

  1. Effectivement, là le débat s’ouvre ! Et le « 4ème pouvoir » devrait s’en emparer pour l’approfondir et le médiatiser sur l’espace public. Là sur FB ça le fait pas, pas de place réellement sauf à survoler le sujet. C’est pour quand à Montpellier un grand débat public de ce genre (où plusieurs comme Nourdine Bara le fait) ? Place aux journalistes, aux vrais !
    Serginnio Delagauchelavraie

  2. A nous de les maîtriser c’est un droit fondamental que chaque citoyen a…
    Anouk Van Gelder

  3. Jean-Marie Dinh Concernant les partis, je soutiens qu’ils apportent dans leur mode de fonctionnement leur contribution au problème. Le résultat des municipales à Montpellier en est une éclairante illustration. J’ose espérer que l’on peut encore songer à des alternatives et agir en tant que citoyen sans prendre une carte et sans faire du poujadisme anti-parti. Les primaires qui plus est fermée, produisent du clientélisme et de l’abstention. Vous allez dire que je me mets en colère mais un parti, quand on y songe, ce n’est qu’une association (en l’occurrence fermée) avec le pouvoir disproportionné d’élire un roi dans une monarchie constitutionnelle dépassée. Faire de la politique suppose d’accéder au pouvoir et de gouverner en mettant en oeuvre les programmes pour lesquels vous vous êtes engagé. Aujourd’hui les partis n’ont pour seul objectif que d’accéder au pouvoir ( les médias qui ne traitent quasiment de la politique que sous cet angle ont évidemment leur part de responsabilité). Je pense que l’heure est venue pour les partis d’entreprendre une révolution copernicienne. Ils doivent changer leur fonctionnement interne et s’engager vraiment dans une démocratie participative. Le débat reste ouvert…
    JLDH

  4. Oui Serginnio, c’est un peu direct mais je ne suis pas sûr que la science politique soit en mesure d’être productive face à la colère sourde qui monte. Ce qui ne veut pas dire qu’elle est inutile. Cela je l’ai constaté pas plus tard que dimanche en écoutant notre nouveau conseiller municipal et d’agglomération, second sur la liste de France Jamet, Djamel Boumaaz expliquer aux potes avec qui il a grandit dans un ghetto qu’il était le seul à même de porter leurs revendications.
    JMDH

  5. Le texte est un peu confus et mérite un approfondissement voire une mise en débat ! Ne suis pas d’accord avec l’avant dernier paragraphe et perçois un amalgame envers les partis politiques. Cela requiert de la nuance ! Sinon, ça tourne au « poujadisme » anti-parti. La complexité de la situation politique du pays s’analyse en profondeur et pas sous l’emprise de la colère, si légitime soit-elle. A suivre…
    Serginnio Delagauchelavraie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>