Écueil pour la scène nationale jeune public de Villeneuve

imagesPolitique culturelle. Suite à une réduction inattendue de la subvention municipale, le Théâtre de Villeneuve-lès-Maguelone voit son avenir menacé. L’Etat et la Région assurent un soutien à l’équipe.

La passe d’armes qui a eu lieu lors du dernier conseil municipal de Villeneuve-lès-Maguelone (Hérault) fait des vagues. Jeudi dernier, le groupe d’opposition présidé par Serge Desseigne (PCF) est monté au créneau pour défendre la politique culturelle de la ville.

Au coeur du débat le vote du solde de la subvention au Théâtre de Villeneuve. Le montant attendu par la Scène conventionnée enfance et jeunesse pour boucler la fin de l’exercice se voit raboté de 33 000 euros. Le maire (divers gauche) Noël Segura avalise les propos de son adjoint aux Finances sur les difficultés de la commune conduisant à cette coupe budgétaire. Il n’a malheureusement pas trouvé la disponibilité pour s’exprimer sur ce dossier.

« Pour justifier le vote de la majorité, notre adjoint aux Finances a fait état de la mise à disposition du personnel municipal pour le théâtre et d’une certaine insatisfaction quant à ses missions », précise Serge Desseigne. « Mais dans le même temps il est question d’un budget d’investissement de 470 000 euros dans un dispositif de vidéo surveillance », s’indigne le conseiller qui voit dans ce choix politique l’influence de l’élu FN jouant la carte d’une démolition de la politique culturelle.

Surprise chez les partenaires

Outre l’irrigation directe du spectacle vivant sur la population et son articulation avec les écoles et le collège, le rayonnement culturel lié au théâtre dont bénéficie la commune de moins de 10 000 habitants apparaît comme un atout majeur de son développement. Ce que les deux autres partenaires de la convention tripartite confirment.

« La position de la ville va enclencher très prochainement une réunion de l’ensemble des partenaires, assure François Duval en charge du dossier à la DRAC. Nous sommes très attachés à la scène nationale de Villeneuve-lès-Maguelone et au projet de sa directrice Martine Combréas qui remplit parfaitement sa mission. »

Même son de cloche du côté de la Région par la voix de Josianne Collerais :

« La direction du Théâtre de Villeneuve remplit sa mission. C’est une équipe qui joue dans la cour des grands. Le théâtre a accueilli en 2010 la Soirée des Molière jeune public. Je ne comprends pas la décision de la Ville. Cela met le théâtre en difficulté et c’est d’autant plus stupéfiant qu’il n’y a eu aucun échange au préalable pour trouver des solutions. »

A court terme, la réunion des partenaires devrait déboucher sur des solutions. Mais la convention triennale de la scène conventionnée enfance et jeunesse de Villeneuve arrive à son terme à la fin de l’année. L’Etat et la Région se déclarent d’ores et déjà prêts à reconduire leurs engagements, respectivement 100 000 et 90 000 euros annuel, sans baisser leur budget.

La balle est maintenant dans le camp du maire Noël Segura qui est également vice-président de l’Agglo de Montpellier. Une participation de celle-ci paraîtrait logique s’il se montre convainquant.

Jean-Marie Dinh

Source : L’Hérault du Jour 4/12/2014

Voir aussi : Actualité Locale, Rubrique Politique, Politique Culturelle, Economie, rubrique Montpellier, rubrique Théâtre,

5 réflexions au sujet de « Écueil pour la scène nationale jeune public de Villeneuve »

  1. Le soutien de la municipalité à la Scène Nationale de Villeneuve, à l’équipe qui y travaille, à sa directrice Martine Combréas aurait dû, au contraire, être augmenté ! Observateur étranger de la politique culturelle française, depuis plus de trente ans, je puis témoigner de la reconnaissance internationale de Villeneuve, qui dépasse de loin celle d’autres centres bien mieux pourvus et de municipalités à la population bien plus nombreuse. Villeneuve est une référence et donne un exemple auquel nous sommes nombreux à nous référer, au-delà des frontières françaises en voie de contracture et de racornissement.
    Je suis tristement abasourdi !

  2. En même temps ça doit être la mentalité de Villeneuve-les-Maguelones. Vu comme Mme Combréas négocie sec les contrats avec le compagnies pour avoir les spectacles aux coûts plateau TTC. Mais ça peu de gens le savent …

  3. Les financements croisés Mairie/agglo sont interdits par la loi. C’est soit la mairie, soit l’agglo. Pas les deux…

  4. Soutien à l équipe du théâtre et au projet artistique de.sa directrice…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>