Les stars de la techno in the room au Parc expo

blu-rayI Love Techno Europe reçoit les plus grands DJs de la scène internationale samedi 10 au Parc expo de Montpellier.

Né en 1995, I Love Techno est devenu au fil des éditions une institution dans le monde de l’électro. Ce festival a toujours été précurseur. Il a accueilli les plus grands DJs tel Richie Hawtin, The Prodigy, Justice ou encore Daft Punk. Développé en Belgique, il pose ses enceintes à Montpellier en 2011 en atteignant une fréquentation de 10 000 personne qui n’a cessé de croître pour atteindre 36 000 personnes en 2014 année où, victime de son succès, le festival est annulé pour des raisons de sécurité.
Bien que n’ayant pas rattrapé tous les déçus, le redémarrage en 2015, reste encourageant avec 20 000 personnes. Qu’en sera-t-il cette année ?

« Difficile de le savoir, indique le président de Live Nation France Festivals Armel Campagna, auparavant on avait 70% des réservations 7 jours avant l’événement, aujourd’hui nous n’avons plus de visibilité avant que les portes ne s’ouvrent. »
Côté logistique et notamment technique, tout est calé. La place du show, comme les créations lumières et les scénographies, distinguent par leur qualité cette manifestation. Un travail de terrain en lien avec les artistes du territoire est aussi apprécié. Il a bénéficié du soutien de la Métropole de Montpellier qui s’est impliquée en organisant un contest associant différents lieux de la ville pour valoriser les jeunes DJs du territoire qui se produiront samedi en warm up sur la Green Room.
Côté sécu et prévention aucun problème assure Armel Campagna : « Il faut éviter la stigmatisation en associant systématiquement les drogues à la techno. Sinon c’est un véritable hôpital de campagne. Si on est malade, mieux vaut venir à I love techno qu’au urgence. »

Mais l’argument majeur demeure la concentration des plus grandes stars  du genre dans le périmètre : Ben Klock, Marcel Dettmann, Dave Clarke, Laurent Garnier pour ne citer qu’eux.

JMDH

Service de tram et navette renforcé toute la nuit.

Source : La Marseillaise 09/12/2016

Voir aussi : Rubrique Musique,rubrique FestivalDernier cri, le festival qui laisse sans voixDernier cri. État de la culture techno, rubrique Montpellier, La Métropole berce la musique électro,

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>