Editions Espaces 34 : De la langue dans le texte

Le vent porte les passeurs
Le renouveau de l’édition théâtral a eu lieu. Après une mauvaise passe au début des années 80, de jeunes éditeurs téméraires ont repris le flambeau.Les grands éditeurs s’étaient dégagés de ce domaine en raison de la décision de la Société des auteurs en 1975 d’un changement de versement de droits. Avec la relève, la production d’ouvrages des éditeurs de théâtre a été décuplé au cours des vingt dernières années..
A l’heure où le monde éditorial fait rimer exigence intellectuelle avec précarité, la ligne conduite par Espaces 34 incarne une vision fantasmée de la profession pourrait-on penser. Celle du métier d’éditeur à l’ancienne, exercé par des passionnés dévoués à la littérature. Pourtant ce secteur spécialisé compte de nombreux passeurs qui contribuent au renouvellement de l’écriture en parvenant à trouver un équilibre économique. Actes Sud-Papiers, L’Avant-Scène, L’Arche, Les Editions théâtrales, Le Bord de l’eau, Les Solitaires intempestifs, sont autant d’aventures éditoriales déterminées, et originales ayant permis de sauvegarder et de pérenniser la production théâtrale. Près de 400 pièces de théâtre sont publiées chaque année.

 

L’éditrice Sabine Chevallier évoque son aventure éditoriale.

A Saint- Gély-du-Fesc dans l’Hérault, la discrète maison d’édition Espaces 34 ouvre le champ. Spécialisée dans l’édition théâtrale, elle creuse un sillon fertile en nouvelles formes d’écriture. 

Sabine Chevallier. Photo Rédouane Anfoussi

 » Nous publions des textes qui ne sont pas joués  » explique sobrement Sabine Chevallier. Issue du milieu de la recherche, elle a lancé son projet en 1990 à partir de collections scientifiques et médicales. « Il fallait assurer les fondations de la structure économique avant de démarrer l’édition théâtrale » se souvient-elle. Aujourd’hui Espaces 34 se consacre essentiellement à l’écriture dramatique avec une centaine de titres au catalogue. La ligne éditoriale est répartie en plusieurs collections : Théâtre contemporain, Théâtre du XVIIIe et XIXe siècle (d’auteurs ou de textes méconnus de Voltaire, Marivaux…), Théâtre de traduction, Théâtre jeunesse…

«  Notre travail permet de mettre un fonds à la disposition des metteurs en scène, des universitaires et du lectorat prêt à découvrir de nouveaux auteurs « . Mais dans un climat de crise où la pratique de la lecture est en baisse, lire un texte de théâtre n’est pas une évidence.

Nouvelles formes d’écriture

Face aux livres, Sabine Chevallier a conservé l’envie du lecteur. Elle s’engage sur les textes forts. Le 9 décembre dernier le lieu d’écriture contemporaine montpelliérain La Baignoire a inauguré les Bains d’écriture, un nouveau cycle de rencontres pour donner l’occasion aux auteurs de confronter leur démarche.

Premiers invités Yan Allegret dont le dernier ouvrage Neige a fait l’objet d’une radiodiffusion sur France Culture et Claudine Gallea qui vient de recevoir Le Grand prix de l’écriture dramatique 2011 pour Au Bord. Tous deux publiés chez Espaces 34. « C’est important de consacrer des rencontres à l’écriture théâtrale contemporaine. Cela permet de découvrir des auteurs et de dépasser certaines représentations, confirme l’éditrice. Aborder un texte théâtral , n’est pas plus difficile que de lire une nouvelle ou de la poésie. Les auteurs dramatiques éclatent les formes. Aujourd’hui le mot théâtre recouvre des littératures très différentes. Nous portons un soin particulier aux livres en terme de rythme et d’espace. Notamment dans la collection jeunesse où la présentation favorise l’accès aux textes. »

Les auteurs de théâtre, il faut les défendre dans la durée, Sabine Chevallier le sait. Contrairement au roman ou le roulement est excessivement rapide, le travail d’éditeur de théâtre se pratique au long cours. Environs 50% des textes publiés chez Espaces 34 ont été portés à la scène. Lorsque l’on est patient, la réalité croise souvent le mythe. Il a fallu dix ans avant que Le Médée de Max Rouquette soit mis en scène par Jean-Louis Martinelli. C’est aujourd’hui une des nombreuses références de la maison. Sabine Chevallier poursuit le chemin en s’impliquant avec passion pour éveiller notre curiosité et notre désir de lecteur.

Jean-Marie Dinh

Retrouvez le catalogue sur www.editions-espaces34.fr/

Voir aussi : Rubrique Edition, rubrique Livre, rubrique Théâtre,

 

Espaces 34. L’éditrice Sabine Chevallier évoque son aventure éditoriale.

2 réflexions au sujet de « Editions Espaces 34 : De la langue dans le texte »

  1. Bonjour, Sabine Chevalier dirige les éditions Espace 34 elle est joignable est accessible.

  2. Je vous serais reconnaissante de. me faciliter un rendez-vous avec Madame Sabine Chevalier au sujet d’un personnage intéressant : Gabriela Zapolska, femme de lettres polonaise, actrice et journaliste qui a vécu à Paris entre 1889-1895, était liée avec Paul Sérusier, le Nabi, a joué au Théâtre d’Antoine. Auteur d’une pièce « immortelle » : « La Morale de Madame Dulska » (traduite par Paul Cazin).
    Je suis traductrice, comédienne, et auteur d’une thèse.

    Avec mes salutations cordiales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>