Afghanistan : le PCF « s’indigne » des propos d’un général français

Le PCF s’est « indigné » vendredi des propos du général français à la retraite Jean Salvan sur l’Afghanistan, jugeant qu’ils faisaient « tristement écho » à ceux de Nicolas Sarkozy, pour qui il faut « davantage de soldats afghans » pour « gagner » la guerre. Le général de corps d’armée (4 étoiles) Jean Salvan a déclaré vendredi à l’AFP qu’il « faudrait que les jeunes Afghans et Pakistanais réfugiés en France prennent leur part du combat contre les talibans plutôt que de continuer à envoyer nos troupes à Kaboul pour des combats incertains ».

« Proclamer cela est une honte. Les Afghans qui immigrent en France ne cherchent pas la fortune, ils fuient une guerre qui détruit leurs vies et leurs familles », écrit dans un communiqué le PCF qui « s’indigne » de ces propos. « Cette déclaration du général fait tristement écho à celle de Nicolas Sarkozy qui affirmait au Figaro +qu’il faut d’avantage de soldats Afghans+ pour +gagner+ la guerre », poursuit-il.     Pour le PCF, « c’est toute la stratégie de l’Otan en Afghanistan qui doit être remise à plat ». « C’est toute la politique de Monsieur (Eric) Besson (ministre de l’Immigration) qu’il faut mettre en cause, une politique qui refuse l’asile à ceux qui souffrent de l’impérialisme, une politique qui renvoie des femmes et des hommes à la mort », conclut-il.

Voir aussi : Rubrique politique : Pas d’alternative à la présence française -

Une réflexion au sujet de « Afghanistan : le PCF « s’indigne » des propos d’un général français »

  1. Le quotidien régional La Dépêche critique l’expulsion de trois Afghans prise par le ministre français de l’Immigration, Eric Besson, destinée selon le journal uniquement à reconquérir les voix des électeurs de droite :
    « Leur malheur est d’être les victimes de mesures de reprise en main visant des objectifs de politique intérieure française. Officiellement, cette opération … se veut un message dissuasif envoyé aux candidats afghans à l’immigration. En réalité, elle est un signe adressé à l’électorat de droite. L’expulsion de ces trois Afghans ne résout en rien la problématique de l’immigration clandestine, mais elle permet à Besson de s’affirmer en bon petit soldat du sarkozysme sans le moindre état d’âme. … Dès lors qu’importe le sort de quelques immigrés recrachés dans les tourments de leur pays d’origine ! La France a souvent donné une image plus glorieuse d’elle-même. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>