Début de polémique autour du film de Richard Bouchareb

Richard bouchareb

Richard bouchareb

« Les débats sur le drame de la guerre d’Algérie sont sains », a jugé mardi le ministre français de la Culture, Frédéric Mitterrand, à propos d’une polémique naissante autour du film de Rachid Bouchareb « Hors la loi ». Sélectionné en compétition officielle pour représenter l’Algérie ce mois-ci au festival de Cannes, « Hors la loi » est la suite du film « Indigènes », qui rendait hommage aux tirailleurs algériens qui se sont battus pour la France pendant la Seconde Guerre mondiale. Le long métrage du Franco-Algérien Rachid Bouchareb raconte cette fois le parcours de trois frères dont la famille a survécu aux massacres de Sétif, répression sanglante d’émeutes nationalistes en 1945, sur fond de guerre d’Algérie (1954-1962).

Le récit de l’épisode de Sétif inquiète le député UMP Lionnel Luca, qui n’a toutefois pas vu le film coproduit par quatre pays (France, Algérie, Belgique et Tunisie). Le député français s’appuie sur une interview donnée par Rachid Bouchareb au journal algérien El Watan en juin 2009, dans laquelle le cinéaste déclare que « Hors la loi » va sans doute rétablir une vérité historique confinée dans les coffres ».

Pour Lionnel Luca, « M. Bouchareb doit admettre qu’il puisse être contesté ». « Rétablir la vérité historique ? Quelle prétention sur un sujet aussi délicat ! », a dit l’élu à Reuters. Lionnel Luca dit avoir reçu, dans sa démarche, le soutien du député-maire de Cannes Bernard Brochand et du député des Bouches-du-Rhône Christian Kert. Dénonçant une « machination politique », un collectif proche de l’extrême droite nommé « Vérité Histoire – Cannes 2010″ appelle par ailleurs sur un site internet à manifester à Cannes et à « pourrir » le festival, qui aura lieu du 12 au 23 mai.

« Ceux qui parlent n l’ont pas vu »

Interpellé à ce sujet lors des questions d’actualité à l’Assemblée nationale mardi, Frédéric Mitterrand a repoussé les « allégations » à propos d’un film qui n’a pas encore été montré au public. « J’observe que la plupart de ceux qui en parlent ne l’ont pas vu », a-t-il dit. « Je le verrai moi-même très prochainement pour me forger une opinion. Les historiens feront aussi ce travail d’analyse, même s’il s’agit d’un film de fiction ».

Citant notamment le film « La Rafle » relatant la rafle du Vel d’Hiv visant les juifs en juillet 1942, le ministre a rappelé que le cinéma contribuait « à sa façon au devoir de mémoire ». « Tout le reste n’est qu’allégations qui contribuent à entraver le climat d’un débat qui devrait être salutaire », a-t-il ajouté. Pour Frédéric Mitterrand, lui-même cinéaste, « les débats sur le drame de la guerre d’Algérie sont sains, ils nous aident à reconstituer une trame essentielle de notre passé récent ». « Les événements tragiques de Sétif sont connus, de nombreux historiens les ont relatés à travers livres et documentaires de télévision », a souligné le ministre de la Culture.

Le secrétaire d’Etat à la Défense et aux Anciens combattants, Hubert Falco, a écrit à Lionnel Luca pour lui indiquer que le Service historique de la défense (SHD) avait été saisi en juin 2009 afin d’analyser le contenu historique du synopsis de « Hors la loi ». Dans son rapport rendu en septembre, le SHD a relevé des « inexactitudes pas conformes à l’Histoire » à propos de Sétif, a-t-on précisé dans l’entourage d’Hubert Falco. « Entre le mois de juin et maintenant, le scénario a forcément évolué. Aujourd’hui, personne n’a vu le film ici, donc on ne peut pas de prononcer », a-t-on ajouté de même source.

Reuter

Voir aussi : rubrique cinéma Féraoun une vision lucide, Cinemed 2009 un cinéma libéré, Les Hors-la-loi, de Tewfilk Farès, rubrique livre Laurent Mauvignier Des hommes, Todorov la signature humaine, rubrique politique locale le musée de la France en Algérie,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>