Hussein Bin Hamza. Obsédé par les ratures

 Un Poème

Il y a peu j’ai écrit un poème

et comme je suis mineur et avare comme vous le savez

le poème était court

mais je l’ai trouvé trop long

j’en ai effacé quelques lignes

et j’ai dégraissé ça et là

on a dit de moi un jour

que j’étais obsédé par les ratures

et que si je continuais à écrire ainsi

je finirais impuissant et silencieux

certes c’est arrivée

j’ai poursuivi l’amincissement du poème

jusqu’à ce qu’il soit comprimé en une seule phrase, maigre et éteinte

une phrase dont au final

je pouvais me passer aussi

et que ce poème dont je vous ai parlé

demeure une idée morte dans ma tête.

 

contributor_20141113155131_1Hussein Bin Hamza poète Syrien

Source : Voix Vives Anthologie Sète 2016 Editions Bruno Doucey

Voir aussi : Rubrique Lecture, rubrique Festival100 poètes dans la ville, Voix vives 2016 Les yeux brillants d’un monde vrai !Sans frontières les poèmes disent l’essentiel, rubrique MéditerranéeSyrie  rubrique Livre, Poésie, rubrique Rencontre, Hala Mohammad,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>