Démocratie après les attentats d’Oslo et d’Utøya

Après les attentats d’Oslo et d’Utøya, le gouvernement norvégien a annoncé plus d’ouverture et de démocratie et préserve ainsi ses valeurs démocratiques, contrairement aux Etats-Unis, à la France et d’autres Etats européens, salue le quotidien de centre-gauche Le Monde : « Il n’y aura pas de législation spéciale. On ne cherchera pas à apaiser la douleur du pays en restreignant la démocratie au nom de la sécurité. En musclant le code pénal à des fins politiques conjoncturelles. La Norvège restera un pays de libertés publiques. Cette attitude fait l’unanimité de la classe dirigeante à Oslo. Elle est le contraire de celle adoptée par l’Amérique au lendemain du 11 septembre 2001 ; le contraire de celle, trop fréquente, sous nos cieux où chaque fait divers sanglant est prétexte à un vain durcissement du code pénal aux dépens des libertés. Dans son malheur, la Norvège reste fidèle à elle-même. Elle s’interroge, mais ne se renie pas. Une leçon pour nos démocraties. »

Le Monde (25.07.2011)

Voir aussi : On line Les médias contre la démocratie,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>