Danse. Emmanuel Eggermont : Le corps face au trou noir

12-strange_fruit_l_anthracite_4

Emmanuel Eggermont sur les traces invisibles. Photo dr

Danse. « Strange Fruit », création du chorégraphe Emmanuel Eggermont à l’Agora Studio Bagouet à Montpellier.

Donnée au Studio Bagouet, la création Strange Fruit d’Emmanuel Eggermont pose la première pierre d’une histoire originale et saisissante. Tout démarre quand l’historien Pierre Schill tombe par hasard sur une vingtaine de photographies dont il ignore l’origine. L’historien revient à ses études mais certaines de ses photos, qui témoignent de pendaisons collectives ne quittent pas son esprit. Il a alors la lumineuse idée de s’en remettre à des créateurs pour explorer les possibles.

Réceptif à la démarche, Emmanuel Eggermont se saisit de ce trou noir pour en proposer une lecture artistique. Son travail sensible joue sur les frontières  de l’espace et du temps en y adjoignant le poème d’un certain Lewis Allen Strange fruit interprété par Billie Holiday qui traverse l’histoire de la révolte. L’expression corporelle lente et posée d’Emmanuel Eggermont témoigne d’une inspiration profonde. Elle semble baigner dans un climat où les résonances du temps guident le danseur sur les traces d’une humanité alternative.

C’est le premier volet d’une exploration que poursuivra l’auteur Jerôme Ferrari à la Comédie du livre.

JMDH

« Strange Fruit« , création du chorégraphe Emmanuel Eggermont

Source ; La Marseillaise 20 02 2016

Voir aussi ;  Rubrique Danse, rubrique Histoire“Strange Fruit”, et Billie Holiday suspendit l’Histoire, rubrique Photo rubrique Montpellier,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>