Camus Nobel Pinter : Deux auteurs face à leur œuvre

Théâtre. Camus Nobel Pinter par Stéphane Laudier au Théâtre des 13 Vents.

Stéphane Laudier présente actuellement Camus Pinter au Théâtre des 13 Vents.  La pièce parle de la création en s’appuyant sur les discours prononcés par Albert Camus et Harold Pinter lorsque ceux ci reçurent le prix Nobel de littérature, en 1957 pour le premier et 2005 pour l’autre. Le pari s’avère à la fois modeste et ambitieux. Il touche l’abîme des écrivains. En saisissant un moment particulier où l’auteur parle publiquement de son travail. Un instant précis où  la reconnaissance internationale s’accompagne de responsabilités et d’interrogations.

Le discours de Pinter est recontextualisé. L’auteur, interprété par Dag Jeanneret, s’était exprimé depuis son lit d’hôpital. Dans la pièce, il expose sa réflexion sur la vérité depuis l’intimité de sa loge. Passant de part et d’autre du miroir de Narcisse, Pinter explique comment l’auteur  joue avec les facettes insaisissables de la vérité. Il rappelle que son exigence est tout autre en tant que citoyen avant de dénoncer les mensonges permanents générés par la politique étrangère américaines.

Une élégante transition donne la parole à Camus, interprété par Fanny Rudelle. En pleine exposition, statique comme le son les stars dans ce genre de situation, la comédienne fait preuve d’un remarquable pouvoir de captation pour traduire l’humanisme sensible d’un homme révolté. Camus convoque la fonction universelle de l’auteur qui doit rester ouvert au monde et être à l’écoute des hommes sans voix.

Le choix de ces deux écrivains correspond à des affinités électives. Malgré le demi-siècle qui les sépare, Stéphane Laudier tisse de solides correspondances. En moins  d’une heure, tous l’univers de la littérature entre dans un théâtre, presque de poche. Il n’est pas question d’habileté stylistique  ou de la stratégie si chère aux auteurs de supermarché mais de démarches littéraires engagées dans la réalité qui brisent les barrières de l’espace et du temps.

Jean-Marie Dinh

Au Théâtre des 13 Vents jusqu’au 16 décembre. Rens : 04 67 99 25 00

Voir aussi : Rubrique Théâtre, rubrique Littérature Littérature  française, rubrique Littérature anglo-saxone,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>