Keigo Higashino : Le roman noir japonais qui pique dans le vif

url

Keigo Higashino connaît un succès considérable au Japon

Publié pour la première fois au Japon en 1998, le roman La prophétie de l’abeille semble porté par la préscience du désastre à venir de Fukushima qui comme l’indique les récents aveux de la société Tepco, ne sont pas près de conjurer la malédiction que le Japon entretient avec le nucléaire. Tous les aiguilleurs du ciel le savent, le scénario d’une attaque des centrales nucléaires par le ciel est loin d’être improbable. Le roman de Keigo Higashino est une course contre la montre doublée d’une enquête passionnante qui plonge le lecteur dans le milieu du monde nucléaire nippon. A partir d’un acte humain isolé et par conséquent difficilement prévisible, l’auteur qui n’a pas négligé le travail de documentation dévoile toute les conséquences de la problématique. Du danger imminent à la solidarité et l’engagement citoyen en passant par la gestion technique, médiatique et politique de la situation, l’intrigue s’avère pleine de rebondissements. Le livre laisse paraître le profond traumatisme d’un peuple qui n’a pas choisi. Sans tomber dans le pamphlet activiste, le regard visionnaire de l’auteur japonais Keigo Higashino, nous invite à une vraie réflexion sur la menace de l’énergie nucléaire. Un peu comme un ultime avertissement…

JMDH

Source : L’Hérault du Jour La Marseillaise 12/08/2013

Noir de l’été. La prophétie de l’Abeille

urlUn matin d’été, la voiture de l’ingénieur Yuhara pénètre dans le complexe de Nishiki Heavy Industries. C’est aujourd’hui que l’hélicoptère sur lequel il travaille depuis des années doit être livré à son commanditaire, l’Agence de défense du Japon. Sa femme et son fils l’accompagnent pour assister à la démonstration de vol. Yuhara se rend dans son bureau tandis que sa famille l’attend à la cafétéria en compagnie de l’épouse d’un collègue et de son petit garçon. Les deux enfants vont jouer dehors et réussissent à se glisser dans le hangar où se trouve l’hélicoptère, et même à bord de l’appareil. L’un des deux est encore dedans lorsque celui-ci se met à bouger. Bientôt, sous les yeux terrifiés de son compagnon de jeu, l’hélicoptère prend son envol. D’abord stupéfaits, les ingénieurs comprennent bientôt que l’appareil a été manipulé à distance. Moins d’une heure plus tard, l’hélicoptère s’immobilise au-dessus d’un réacteur nucléaire. Les autorités reçoivent un message signé de « l’Abeille du ciel » : l’appareil, chargé d’explosifs, s’écrasera sur le réacteur quand il aura épuisé son carburant si toutes les centrales du Japon ne sont pas mises immédiatement hors d’état de fonctionner…

 Keigo Higashino La prophétie de l’abeille Actes-Sud 2013.

Voir aussi : Rubrique Livre, Roman noir, rubrique Japon, rubrique Politique, Un accident nucléaire c’est la fin de la démocratie,

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>