Quel langage commun au-delà du clivage gauche/droite ?

michea3

Philosophie politique. Jean-Claude Michéa lève le voile à Montpellier sur son dernier livre «Les mystères de la gauche».

Le philosophe politique Jean-Claude Michéa était l’invité des Amis de l’Huma mardi salle Pétrarque pour un débat autour de son dernier essai Les mystères de la gauche dans lequel il invite à en finir avec l’usage du mot gauche pour construire une alternative efficiente et nécessaire au capitalisme néo-libéral.

En portant un éclairage historique, l’auteur développe dans son ouvrage l’inféodation de la gauche et de la droite à l’économie capitaliste. Avec l’humour éclairé qu’on lui connaît, il a rappelé à Montpellier quelques évidences comme le fait que la Résistance n’a jamais été la lutte de la gauche contre la droite, citant le parcours collaborationniste d’un Jacques Doriot ou le référendum sur le TCE en 2005 figurant comme un bel exemple de coopération avec l’expression de 90% des députés se prononçant en faveur du traité libéral.  » Sur ce sujet, on trouve entre la gauche et la droite la même différence qu’entre DSK et Christine Lagarde. »

Michéa poursuit sa thèse critique sur l’idéologie du progrès de la gauche développée dans son dernier livre Le complexe d’Orphée. «L’avant garde  de la gauche c’est d’être sur le devant de la scène sur le plan sociétal dans une fuite en avant perpétuelle.» Il pointe les effets qui minent les ressorts moraux des gens ordinaires rendant la révolte impossible. Le philosophe nous explique que le clivage gauche/droite ne pourra jamais aboutir à la sortie du monde crépusculaire que les élites libérales ont mis en place. Il pointe la nécessité de trouver un langage commun face au capitalisme devenu un fait social total. « L’idéologie libérale s’est infiltrée dans la nature des relations humaines, envahissant la sphère familiale, comme dans le monde du travail, la relation avec nos enfants, avec nos amis…».

Selon un sondage récent, 37% des Français n’arrivent plus à se reconnaître dans le clivage gauche/droite. Jusqu’ici la plupart choisissent l’abstention…

Jmdh

Source : La Marseillaise 22 Mai 2013

Voir aussi : Rubrique Livres, Essais, Rubrique Philosophie, Rubrique Politique, Rubrique Débat,

Les mystères de la gauche Editions Climats

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>