La mémoire d’Etat en Argentine

La mémoire d’Etat d’Alfonsin à Kirchner

Le 23 octobre 1983 marquait la fin de la dictature avec l’élection de Raul Alfonsin à la présidence. Le premier geste du gouvernement démocratique en faveur de la condamnation des crimes du régime dictatorial fût la création de la CONADEP, le 15 décembre 1983, dont l’objectif était de recueillir des témoignages et preuves sur les disparus afin de les remettre à la justice et d’en faire un recueil final.

Voir : On line Argentine : De l’usage de la mémoire en Argentine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>