Tauberbach d’Alain Platel. Dignité affirmée dans la perdition

tauberbach-3Danse. Après Montpellier la pièce Tauberbach du metteur en scène et chorégraphe Belge à sortieouest les 6 et 7 nov.

Il est surtout question de conscience sur la scène de Tauberbach, celle d’une femme en perdition qui ne s’en laisse pas conter, celle d’un monde fortement contrasté, celle du spectateur qui lui permet ou pas d’entrevoir un lien entre lui et le plateau. Pour cette pièce créée en 2014 au Théâtre de Chaillot, le chorégraphe et metteur en scène Belge Alain Platel s’inspire du documentaire Estamira de Marcos Prado, portrait d’une femme schizophrène qui vit dans une décharge près de Rio.

Au-delà des incapacités physiques, mentales, et cognitives, sur les traces de l’incontournable Dodescaden de Kurosawa, Platel accroche l’humanité collective dans un monde oublié. Dans cet univers apocalyptique très coloré , l’actrice Elsie de Brauw déploie une énergie salvatrice. Ses propos dont le ton oscille entre douleur et révolte confinent à la misanthropie. La bande sonore, remarquable, restitue le dialogue qu’elle tient avec elle-même tandis que les danseurs sont les cohabitants de ce monologue.

A l’écart de la société, les plus démunis préservent un rapport au corps, aux désirs, à la vie, et au langage, axe central de l’oeuvre de Platel. Tauberbach nous plonge dans la violence du réel avec des nappes musicales (beaucoup de Bach, un peu de Mozart) apaisantes, même si elles ne sont pas exemptes de violence.

Evocant la pièce, le dramaturge Hildegard de Vuyst, rappelle que la vie scolaire de Bach s’est déroulée dans une atmosphère de harcèlement, de sadisme et de sodomie. L’individualisme cruel règne partout comme l’indique ce sublime ajustement spatial, où les onomatopées nous transportent de la décharge à une salle des marchés.

Avec Tauberbach, Platel pose l’affirmation de soi face à sa propre perte comme célébration de la vie.

JMDH

Source :  La Marseillaise 05/11/2015

Voir aussi : Rubrique Danse, Théâtre,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>