Entre 1,23 et 3,5 millions de manifestants : mobilisation « exceptionnelle »

Blocage pacifique des lycéens à Montpellier. Photo JMDH

Blocage pacifique des lycéens à Montpellier. Photo JMDH

Les manifestations organisées mardi 12 octobre en France contre la réforme des retraites, pour la quatrième fois depuis la rentrée, ont rassemblé « près de 3,5 millions de personnes, soit une hausse de 20% par rapport aux journées précédentes », a annoncé la CFDT dans un communiqué. Le nombre des manifestants a atteint un niveau « exceptionnel » de 3,5 millions Selon le ministère de l’Intérieur, quelque 1.230.000 personnes ont participé à 250 manifestations en France. Le ministère avait comptabilisé 997.000 manifestants dans le pays le 23 septembre.

  • Chiffres en hausse à Paris
  • A Paris, 89.000 personnes ont manifesté contre la réforme des retraites, selon le chiffre définitif donné par la préfecture de police, un chiffre en forte hausse par rapport aux 65.000 manifestants comptés le 23 septembre. Au départ du cortège à 14h30, la préfecture de police comptait 65.000 personnes, un chiffre en hausse par rapport aux 40.000 manifestants estimés le 23 septembre au départ de la marche. De leur côté, les syndicats annonçaient 330.000 manifestants à Paris, soit 30.000 manifestants de plus environ que le 23 septembre, selon le comptage de l’intersyndicale cité par la CFDT, l’Unsa Ile-de-France et la FSU. Des milliers de lycéens et étudiants participaient bruyamment au défilé parisien, sous les bannières de l’UNL, l’Unef, la Fidl et des Jeunesses communistes, dans un cortège occupant une bonne partie de la rue de Rennes, une présence largement accrue par rapport aux dernières manifestations.

    Des lycéens dans le cortège à Lorient

    Environ 12.500 personnes, selon la police, 30.000 selon les syndicats, ont manifesté à Lille, plus que lors de la journée d’action du 23 septembre (12.000 et 27.000).

    La manifestation à Montpellier a rassemblé entre 12.000 (préfecture) et 70.000 personnes (syndicats), contre une fourchette de 18.000 à 60.000 le 23 septembre, la CGT se félicitant que « la mobilisation ne cesse d’enfler ».

    A Strasbourg, le cortège a réuni 8.000 personnes selon la police, 25.000 selon les syndicats, deux chiffres en hausse par rapport à la journée d’action du 23 septembre (7.700 et 22.000).

    La mobilisation contre la réforme des retraites augmente aussi à Lorient. Selon Le Télégramme, quelque 20.000 manifestants ont défilé dans les rues de la ville. A noter, dans le cortège, la présence de lycéens en ordre dispersé et la mise en place dans la matinée de barrages aux entrées de la ville.

    La manifestation à Nantes a réuni plus de participants que le 23 septembre avec entre 39.000 (préfecture) et 95.000 manifestants (syndicats), dont près d’un millier de jeunes selon la police.

    140.000 manifestants à Toulouse selon les syndicats qui appellent à une journée d’action jeudi

    Selon les syndicats, Toulouse compte 140.000 manifestants, un record, puisqu’ils étaient 125.000 à défiler le 2 octobre. Six organisations syndicales (CGT, CFDT, FO, FSU, Solidaires et UNSA) ont appelé à une journée d’action départementale, jeudi à Toulouse, et maintiennent leur appel à la mobilisation pour samedi, a-t-on appris auprès de ces syndicats.

    Entre 14.000 (selon le préfecture) et 72.000 personnes (selon les syndicats) se sont mobilisées à Grenoble, des chiffres en hausse selon les syndicats par rapport au 23 septembre (entre 19.200 et 70.000 selon les mêmes sources).

    Entre 22.000 personnes, selon la préfecture, et 60.000, selon l’intersyndicale, ont défilé dans les rues de Rennes, chiffres les plus élevés depuis 2006.

    Dans l’Ouest, des rassemblements sont organisées dans de nombreuses villes. Selon Ouest-France, 16.000 personnes défilent au Mans. 6.000 personnes sont mobilisées à Laval, et 4.000 à Guingamp.

    A Saint-Brieuc, les lycéens sont en nombre dans un cortège comptant 12.000 personnes selon la police, 40.000 pour les syndicats. Quimper compte pour sa part 12.500 opposants, selon Le Télégramme.

    A Caen, une mobilisation record était attendue.

    Au Havre, la CGT annonce une participation exceptionnelle de 55.000 personnes.

    A Rouen, la CGT évoque 75 000 manifestants.

    A Auch, « du jamais vu depuis 1995″

    A Dieppe, selon les syndicats, il y aurait 10.000 manifestants.

    La Voix du Nord indique qu’à Boulogne, le centre-ville voit passer plus de 8.000 manifestants.

    Dans le Sud-Ouest, devant la mairie de Bordeaux, plusieurs centaines de lycéens, 500 selon la police, se sont rassemblés pour protester, selon la presse locale.

    A Auch, entre 4000 et 8000 manifestants défilent, « du jamais vu depuis 1995″, estime le quotidien Sud-Ouest. Du gaz lacrymogène a été lancé sur les manifestants. Des échauffourées ont eu lieu ce midi lors de la manifestation.

    A Agen, les estimations vont de 4 200 manifestants selon la police à 9 700 pour les syndicats.

    Des milliers de manifestants attendus à Lyon

    Entre 18.500 (selon le préfecture) et 45.000 personnes (selon les syndicats) se sont mobilisées à Lyon contre la réforme des retraites, des chiffres en hausse par rapport au 23 septembre (entre 18.000 et 36.000 selon les mêmes sources). Ce chiffre est aussi en hausse par rapport au défilé du samedi 2 octobre, en raison notamment de la participation de lycéens et d’étudiants, au nombre de 1.500 selon la police, 4.000 selon l’UNEF (Union nationale des étudiants de France). Plus bruyants que leurs aînés, les lycéens et les étudiants ont manifesté en scandant « Sarko t’es foutu, la jeunesse est dans la rue ».

    A Pau, entre 15 400 (police) et 22 000 (syndicats) personnes manifestent. Sud-Ouest rapporte qu’un cabinet d’huissiers a été mandaté par le préfet des Pyrénées-Atlantiques pour établir le nombre des manifestants. Résultat : 15.400 manifestants selon la police, 22.000 selon les syndicats… 9.300 selon les huissiers !

    A Brive-la-Gaillarde, La Montagne évoque 12.000 à 15.000 manifestants ce matin, dont 300 lycéens.

    Des centaines de lycéens sont mobilisés à Colmar, Molsheim, et Strasbourg, rapportent les Dernières nouvelles d’Alsace.

    Selon les syndicats, ce sont près de 230 000 personnes qui ont défilé ce matin sur le Vieux-port, à Marseille, 24 500 selon la préfecture de police. Un écart fustigé par le syndicat de police Unité SGP police (majoritaire chez les gardiens de la paix) qui, dans un communiqué, estime que la direction départementale de la sécurité publique des Bouches-du-Rhône « s’épuise à dévaloriser le nombre des manifestants alors même que la mobilisation s’amplifie. » indique La Marseillaise

    Voir aussi : Rubrique Mouvement sociaux, L’Europe doit écouter la rue Lien externe Les 10 plus grandes manifestations en France depuis 15 ans

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>