Lettre de Anne Fraïsse à Hollande : Le courage de dire…

Anne Fraisse, la présidence de l’Université Paul Valéry a toujours eu le courage de ses opinions. Ce qui suppose de s’exposer aux critiques des autres qui ont fusé de toutes parts à l’occasion de la piteuse et illusoire tentative de fusion des trois universités montpelliéraines. Il s’agissait de faire des affaires, de figurer en haut de l’affiche où de bénéficier d’hypothétiques crédits d’Etats, sans s’interroger un instant sur les conséquences de cette implication. Le modèle proposé de ce nouveau système d’enseignement supérieur bafoue les principes de la République. Et il poursuit son chemin… Un jour où l’autre l’honneur reviendra à ceux qui résistent se plait-on à penser sans être sûr de rien…

JMDH

 

Voir aussi : Rubrique Education Politique de l’Education, Hollande à la peine avec les profs de  fac,

http://sciences.blogs.liberation.fr/.a/6a00e5500b4a648833016301070575970d-pi

http://sciences.blogs.liberation.fr/.a/6a00e5500b4a6488330168e6fdaa87970c-pi

http://sciences.blogs.liberation.fr/.a/6a00e5500b4a648833016761fc3336970b-pi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>