La réponse de Hollande à Aubry : « J’accélère… »

arton28623-2f655

Aux vives critiques de l’ex-numéro un du Parti socialiste, Martine Aubry, sur la politique économique du gouvernement, François Hollande a opposé dimanche une fin de non recevoir. Le président de la République, qui s’exprimait devant un parterre de patrons de grandes entreprises étrangères réunis à l’Élysée pour une rencontre sur le thème de « l’attractivité de la France », en présence notamment du chef du gouvernement Manuel Valls et du ministre de l’Économie Emmanuel Macron, a assuré que « les réformes se poursuivront à un rythme encore accéléré jusqu’à la fin » du quinquennat :

« Les réformes, elles sont continues, elles ont été engagées dès les premiers mois de mon quinquennat et elles se poursuivront à un rythme encore accéléré jusqu’à la fin, parce que la France a besoin de réformes. »

Énumérant les réformes engagées depuis six mois par le gouvernement Valls, M. Hollande a présenté comme « une nouvelle étape » le projet de loi de relance de l’activité lancé par le gouvernement qui prévoit notamment un assouplissement du travail du dimanche, l’ouverture des professions réglementées et des mesures en faveur de l’actionnariat salarié. Autant de mesures que Martine Aubry dénonçait dans le Journal du dimanche comme de « vieilles recettes libérales ».

Auparavant, Manuel Valls avait dans l’après-midi réagi indirectement aux propos du maire de Lille en assurant qu’on pouvait « compter » sur lui pour « avoir les nerfs solides » face aux critiques. « Nous n’allons pas nous arrêter au milieu du gué », a prévenu le Premier ministre. « On ne peut pas zigzaguer, changer tous les jours de position. Les entreprises ont besoin de lisibilité, de visibilité. » Emmanuel Macron, qui était quant à lui l’invité du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro s’est dit « en désaccord avec l’analyse » de Mme Aubry et « les conclusions qu’elle en tire », estimant que « ce n’est pas avec des solutions classiques que nous pourrons réparer » la crise.
Plus que jamais l’exécutif reste hermétique aux critiques et conseils de son propre camp.

Source : Politis 19/10/2014

Voir aussi : Actualité France, rubrique Politique, Politique économique,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>