Au Sénégal, Abdoulaye Wade admet sa défaite face à Macky Sall

Macky Sall a été félicité par son adversaire, le président sortant Abdoulaye Wade, pour sa victoire à la présidentielle sénégalaise.

« Un démocratie Majeure »

« Ceci montre que notre pays est une démocratie majeure. Nous avons une population mature qui est capable de choisir de manière lucide et responsable, et cela est un encouragement pour moi », a déclaré de son côté Macky Sall après avoir voté, commentant le bon déroulement du scrutin.

Son programme électoral prévoit un renforcement des institutions démocratiques du pays et une réorganisation du secteur de l’énergie pour lutter contre les pannes de courant chroniques. Il promet aussi de réduire les taxes sur les produits de première nécessité, tels que le riz.

Macky Sall veut également relancer les initiatives visant à mettre un terme à la rébellion rampante en Casamance, naguère destination touristique de premier choix.

Le futur président sénégalais est un ancien proche d’Abdoulaye Wade, dont il fut tour à tour ministre de l’Energie et des Mines puis de l’Intérieur avant d’être nommé Premier ministre et de devenir, après la réélection de Wade en 2007, président de l’Assemblée nationale.

Il était tombé en disgrâce après s’être publiquement heurté au fils du président sortant, Karim Wade. Il est entré dans l’opposition en créant son propre parti, l’Alliance pour la République (APR-Yakaar).

Ce géologue et géophysicien de formation, qui a étudié à Dakar et à Paris, s’apprête désormais à devenir le quatrième président du Sénégal depuis l’indépendance, après Léopold Sédar Senghor (1960-1981), Abdou Diouf (1981-2000) et Abdoulaye Wade.

Jean-Loup Fiévet et Henri-Pierre André (Reuter)

Voir aussi : Rubrique Afrique Sénégal,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>