Le Grand Journal est-il devenu sarkozyste?

Vendredi soir, Nicolas Sarkozy était invité du « Grand Journal » de Canal + pendant deux heures. Aucune critique politique sérieuse ne lui a été adressée. Face à ses mensonges avérés, ses erreurs factuelles, face à sa propagande, le Grand Journal lui a servi la soupe. Face à Sarkozy, Canal + a choisi l’entertainment et non pas la politique. Le people et non pas le peuple.

Le « Petit Journal », lui-même, est devenu tout gentil. Simple faire-valoir de l’émission, l’écrivain congolais Alain Mabanckou n’a même pas su critiquer le discours de Dakar de Sarkozy sur l’Afrique ! Quant à Carla Bruni, aucune mention de l’affaire qui plombe son image, ni sur sa nouvelle communication bébête de fan de Plus Belle la vie. On a ri avec Sarkozy sur le petit Louis et sur ces journalistes « Pinocchio ».

Quant aux chroniqueurs du Grand Journal, en principe très mordants, ils sont restés paralysés, presque silencieux. A part quelques tentatives inabouties de Jean-Michel Apathie, l’émission a passé la brosse, dans le sens du poil, au président-sortant d’une manière inattendue.

Renaud Le Van Kim est le producteur du Grand Journal : il a fait les meetings de Sarkozy.

Inattendue ? Le producteur du grand journal est Renaud Le Van Kim. En 2004, un proche de Nicolas Sarkozy, le publicitaire Christophe Lambert est allé le chercher pour réaliser les images du grand meeting de l’UMP, et ce fut le couronnement de Sarkozy, qui venait de prendre la tête du parti de droite. C’est donc Le Van Kim qui est devenu le réalisateur préféré du président et le grand manitou de ses images. Avec sa grammaire visuelle fluide, sa passion pour les ballets de caméras qui s’envolent dans un mouvement perpétuel et, disons-le, son génie de la mise en scène, Le Van Kim allait dès lors jouer un rôle dans la guerre des images lancée par Sarkozy. En 2007. Mais aussi en 2012.

Car depuis, ce surdoué du petit écran, d’origine vietnamienne, est rarement loin des caméras lorsque Sarkozy fait un show télévisé. Tout à la fois producteur en vogue (du « Grand Journal » de Canal+ donc) et réalisateur de talent (il filme les soirées des Césars, les cérémonies de la Palme d’or à Cannes, les concerts de Johnny Hallyday ou la « Nouvelle Star »), il est régulièrement sollicité par le chef de l’Etat.

Sarkozy veut être certain que les images soient contrôlées par un « grand professionnel » (comme le qualifie Lambert). Et récemment, en octobre dernier, Le Van Kim a signé la réalisation de l’interview simultanée du chef de l’E?tat sur TF1 et sur France 2 : Sarkozy l’a choisi, tout comme il a choisi les journalistes qui l’interviewaient (dont Jean-Pierre Pernaut). L’émission, d’ailleurs, a été produite par une société privée (Maximal Productions, dirigée par Jérôme Bellay, directeur de la rédaction du JDD, et filiale à 100 % d’Europe 1), fournie clé en main – et facturée – aux chaînes.

Le Van Kim fut aussi conseiller spécial du P-DG de TF1 mais il assure aujourd’hui avoir mis un terme à cette collaboration.

Vincent Glad, benoîtement silencieux

Un autre fait a étonné ce vendredi. Le rôle étrange de Vincent Glad. Le très jeune chroniqueur numérique du Grand Journal a servi, lui aussi, la soupe au président – par ses silences. Pas une critique sur Hadopi ! Pas un mot sur Acta ! Pas une phrase sur l’Internet civilisé ! Il y a quelques semaines, il avait critiqué violemment le PS sur le numérique. A un autre moment, il a expliqué – se ridiculisant – que n’importe quel internaute pouvait faire la même Timeline que Sarkozy, preuve que le candidat UMP n’avait pas bénéficié des conseils de FaceBook, en dépit des preuves de l’Express. En général, Glad sait taper dur et critiquer fort : ce vendredi, il a passé l’émission à sourire devant Sarkozy, sans même s’essayer à la moindre critique contre le président qu’il semblait admirer benoîtement. Un idiot utile du sarkozysme ?

On verra lundi soir, lorsque François Hollande sera l’invité, à son tour, du Grand Journal, si les sourires, les silences et le cirage de pompe seront également de mise.

Frédéric Martel (L’Express)

? Sources: Article sur Le Plus du Nouvel Obs : Comment Sarkozy a tué le « Grand Journal » et le « Petit Journal » de Canal + ; article de Arrêt sur images ; voir aussi  J’aime pas le sarkozysme culturel (Flammarion), chapitre « La bataille des images et d’Internet » (sur Le Van Kim).

Sarkozisme culturel : Pour suivre ce blog chaque jour voir sa page FaceBook ainsi que, pour plus d’informations et pour ses sources, voir le site www.fredericmartel.com ? Le livre de F. Martel, J’aime pas le sarkozysme culturel vient de paraître chez Flammarion. Voir l’extrait de France 3 où Carla Bruni-Sarkozy dénonce « un livre contre son mari » (voir la vidéo) .

Voir aussi : Rubrique Médias, rubrique Politique,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>