Le ralliement de Montebourg à Hollande vu par Copé

Le secrétaire général de l’UMP Jean-François Copé a ironisé vendredi sur « l’alliance de la carpe et du lapin » après qu’Arnaud Montebourg a annoncé qu’il voterait pour François Hollande au second tour de la primaire socialiste. « On a là une alliance assez contre-nature entre une carpe et un lapin. Personne ne doit être dupe de tout cela, c’est combinaison et compagnie », a-t-il déclaré en marge des journées parlementaires UMP, à Saint-Cyr-sur-Loire, près de Tours.

« Pour le reste, il est vrai que François Hollande a fait des avancées gigantesques du côté de M. Montebourg qui ne peuvent avoir échappé à personne en fustigeant à la télévision les licenciements boursiers, sans rire. Il nous la joue à l’instar de ce qu’aurait pu dire feu Georges Marchais », a affirmé Jean-François Copé.

« Gauche sans courage »

« C’est dire combien la gauche molle n’est pas décevante. Elle est exactement dans ce que nous imaginions, c’est-à-dire la gauche sans courage, sans ambition, prête à toutes les compromissions, en quelque sorte la gauche inapte au commandement », a-t-il ajouté en se réjouissant par avance que « cette pantomime se termine enfin dimanche ».

« Nous allons passer à l’offensive en décortiquant le projet irréaliste du PS », a-t-il répété. Arrivé troisième au premier tour de la primaire PS, Arnaud Montebourg a indiqué qu’il voterait « à titre personnel » pour François Hollande dimanche sans toutefois donner de consigne de vote, dans un entretien au Monde où il juge les deux candidatures « identiques ».

AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>