La culture est oubliée mais les enjeux demeurent

To be or not Sarkozy

To be or not Sarkozy

A première vue, la culture ne paraît pas différencier nettement les deux candidats à la fonction suprême. Il suffit de se pencher sur leurs propositions, pour constater l’absence de thématique culturelle précise.

Mais au-delà des discours généraux et généreux, il y aura la nature de l’exercice gouvernemental. Celle que redoutent les acteurs, celle que craignent les amateurs d’art et de spectacles face à la montée de l’industrie culturelle. Voilà pourquoi, les deux candidats militent pour faire passer l’idée que la culture ne sera pas victime de la rigueur budgétaire.

« Si l’on remonte aux cinquante dernières années on constate que la gauche s’est ralliée à la position de la droite en soutenant Malraux et que la droite a rejoint Jack Lang pour reconsidérer la place de la culture dans les politiques publiques », rappelle le chercheur en science politique Emmanuel Négrier.

Reste à examiner les faits. La suppression du statut des intermittents qui remet totalement en cause les activités culturelles dans le pays est totalement assumée par le candidat de l’UMP. Alors que Ségolène Royal se prononce pour son maintien au sein du régime chômage.

« On relève également des différences en matière de décentralisation culturelle. Elle est davantage soutenue par les socialistes, alors que l’UMP adopte une position très en retrait », pointe Emmanuelle Négrier.

La question de la diversité culturelle apparaît comme une autre différenciation « Le PS est pour la ratification de la charte européenne sur les langues régionales l’UDF contre. »

Pris entre son désir de libéralisation et la logique conservatrice de l’intervention publique, L’UMP s’efforce de faire bonne figure tandis que le PS peine à nous faire rêver.

Jean-Marie DINH


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>