Né en 1980 à l’initiative des musiciens le Jam se projette

jam-kh470f

Musique. Le Jam, rendez-vous incontournable des amoureux de Jazz s’apprête à
fêter ses trente-cinq ans. Petit coup d’œil dans le rétroviseur.

Lieu mythique du jazz à Montpellier, le Jam se prépare à fêter ses 35 ans. Le projet est né en 1980 à l’initiative de musiciens qui souhaitaient répondre à l’absence de lieu pour jouer. Ils trouvent alors une oreille attentive de la mairie de Montpellier qui leur attribue un local dans les espaces vacants des abattoirs désaffectés dans le quartier des Beaux arts.

Le projet se fonde à partir du terrain. Les musiciens répètent, tissent des liens et le réseau qui s’élargit ne tarde pas à mettre en place une programmation. Puis arrive la demande de cours… La démolition des abattoirs met un temps le collectif à la rue. L’équipe qui ne désarme pas migrera dans un local rue Henri-René. C’est finalement en 1994 que le Jam entre dans ses murs actuels, 100 rue Ferdinand-de-Lesseps dans une ancienne écurie qui abritait les chevaux de la gare de triage.

Georges Frêche signe alors un bail de dix-huit ans pour la mise à disposition des locaux. Et l’association bénéficie d’un financement croisé qui lui permet d’envisager l’avenir. Le lieu est aménagé selon deux activités distinctes qui font son originalité. Une salle de concert de 350 places et une école régionale de musique de jazz d’environ 200 élèves.

« Nous programmons aujourd’hui 80 concerts par an dont 40% sont coproduits, indique le président du Jam depuis 1998, Jean-François Fontana. Concernant l’école de musique régionale, nous avons beaucoup travaillé sur la coordination pédagogique. Certains de nos élèves suivent les cours du conservatoire en parallèle, d’autres pas. La grosse différence c’est que chez nous tous les professeurs sont des musiciens de scène. Nous favorisons le fait de jouer ensemble sans cloisonnement par niveau, ce qui permet une émulation. »

Au fil du temps la programmation du Jam s’est élargie à toutes les musiques cousines du jazz, musiques latines et actuelles, groove, musiques africaines… Les tarifs sont très abordables et la salle accueille régulièrement des pointures internationales que l’on découvre dans une ambiance de proximité exceptionnelle. Les perspectives pour l’avenir vont se jouer bientôt avec le renouvellement du bail qui se clôture en 2017.

Sinon : « Le projet Jam c’est le Jam plaisante Jean-François Fontana et ce lieu reste un lieu tremplin pour les jeunes musiciens. » En mars l’anniversaire donne lieu à une programmation spéciale et festive dont nous vous reparlerons très prochainement.

JMDH

Source L’Hérault du Jour 01/02/2015

Voir aussi : Actualité locale, Rubrique Musique, rubrique Montpellier,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>