La revanche du Flamenco !

images« Flame » à la Chapelle au cœur d’une l’histoire culturelle revisitée par le trio David Pino Rodrigo Garcia, Serge Monségu.

 Dans le quartier gitan de la cité St Gély La Chapelle a ouvert une zone carrefour. Un labo artistique au sens premier du terme. En résidence l’artiste David Pino de Cordoue, lauréat du concours National de Córdoba y a joué avec les guitaristes et des musiciens de Figuerolles-Gely et de la région. Dans le cadre des soirée Soy cette rencontre a permis de retrouver les racines gitanes et flamenco. Deux jours plus tard, associé à Rodrigo Garcia et à l’ingénieur du son Serge Monségu, le duende de David Pino a dépassé les règles strictes de la tradition. Le trio proposait une performance en rupture avec les représentations traditionnelles.

Venu nombreux le public a pu voir et surtout sentir qu’il est tout à fait possible de se débarrasser du conservatisme lorsqu’on est dépositaire de racines culturelles forte. On retrouve la douleur et la souffrance du chant dans la voix d’un clown à l’allure maléfique qui démarre à capela. Pas de danseuse aux formes voluptueuses mais un autre personnages féminin grimée accompagne le chant à la batterie avec ardeur. Chaque coup de grosse caisse fait défiler un diaporama d’images de film violent, Orange mécanique de Kubrik, Eraserhead de Lynch, et quelques bons films d’horreur de série Z, où la souffrance des âmes trouvent à se repaître.

Lâchage de larsens entêtant et déjanté en guise de notes franches et souples. Avec un corpus poétique en bonus. Tous le tourbillon du flamenco en flammes. Respect !

JMDH

Source : L’Hérault du jour 16/12/2014

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>