Le théâtre argentin de Sergios Noris : Réel, hybride pervers et humain

Viejosoloyputo2© Brenda Bianco

A quoi tiennent nos désirs, dans un monde où l’argent est roi ? © Brenda Bianco

Le théâtre universitaire de La Vignette a ouvert sa saison professionnelle en transportant le public au coeur de la réalité argentine. Sous le regard critique du metteur en scène Sergio Noris, figure de proue de la scène sud-américaine, qui fouille un contexte social en perdition pour tenter de toucher le réel.

C’est la nuit. On pénètre dans l’arrière boutique d’une pharmacie de garde. Il y a Evaristo et Daniel deux frères qui viennent d’hériter de l’établissement de leur père qui passe désormais son temps à se faire plumer au poker. Il y a Claudio le dealer légal des entreprises pharmaceutiques qui fume ses clopes à la chaîne en rongeant son frein sans parvenir à contenir sa libido débordante, et aussi Yulia et Sandra ses deux amies travesties qui trouvent dans cette hospitalité temporaire un petit  répit avant de retourner tapiner au carrefour.

C’est un before on boit, on prend des cachetons, on se pique aux hormones, on s’aime et on se jette. A travers les échanges crus et déjantés des cinq personnages se dessine la réalité d’une société bouleversée par l’argent. La réalité argentine apparaît au plus près de ses fantasmes et de ses corps, qui se tendent et se détendent, souffrent, mutent, se consomment…

Quelque part dans ce grand bordel se niche l’humanité contemporaine qui a définitivement consumé son mariage avec l’humanisme et toute idée de progrès. Ce théâtre nous parle parce qu’il invente à travers l’innovation et la liberté des artistes qui se confrontent vraiment à la réalité perverse et absurde d’une société à la dérive.

JMDH

Voir aussi : Rubrique Théâtre, rubrique Argentine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>