Cinéma A Perfect Day. De la futilité de l’effort

a-perfect-day-4
Ciné A perfect Day de Fernando León de Aranoa
Les films de Fernando León sont des portraits humains marquants, servis par de très bons acteurs bien dirigés  et par des dialogues remarquablement écrits, souvent drôles, ne sombrant jamais dans le cliché, le pathos ou la lourdeur. Fernando León a pourtant fait le pari délicat de raconter « ce qui ne compte pas ». Dernier en date,  A Perfect day retrace la vie d’un groupe d’humanitaires en mission dans les Balkan en 1995.
Le film a été tournée en Bosnie. Mambru,et son équipe doivent sortir un corps d’un puits afin que les habitants puissent se réapprovisionner en eau potable. Mais un tas d’obstacles vont rendre leur mission impossible.
On peut en rire, ça n’empirera pas les choses…
Fernando León démontre l’absurdité d’un conflit et au-delà, de la situation calamiteuse des relations internationales, dans lequel on suit le parcours de ces humanitaires lors d’une journée presque parfaite.
Un film rythmé, intelligent, drôle, où les coups de feu sont remplacés par le un sens aigu de la dérision des humanitaires…
A Perfect day. Bande Annonce.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>